Comment  » changer  » les mentalités liées au CORONAVIRUS / COVID-19 ?

LE DROIT D’ÊTRE EN BONNE SANTÉ :

Bien peu de médecins sont formés à la Santé Publique, et tout particulièrement à la Médecine Préventive, encore aujourd’hui si peu appréciée à sa juste valeur par le monde médical, et quasi NON ENSEIGNÉE en Faculté.

La pandémie nationale aura été un terrible révélateur de l’absence de prévention et surtout DE L’INCULTURE générale en santé publique au sommet de l’état.

La répétition de plus en plus fréquente des crises sanitaires au cours des dernières décennies, en porte les indices ( toxicité des vaccins, amiante, aliments dénaturés, cancérogènes, mutagènes, ondes nocives .. ) pour qui sait analyser ces « dossiers » avec sérieux et esprit critique.

Le souci de réduire la mortalité générale ou de protéger la santé N’EST PAS dans les objectifs de NOS DIRIGEANTS, qui sinon, mettraient les « bouchées doubles » à informer les gens des BIENFAITS de la médecine de terrain ( = autre nom de la médecine préventive )

Il faut le RÉPÉTER :

– Ces derniers ne connaissent RIEN à la médecine préventive ( encore appelée Médecine Causaliste car celle-ci s’intéresse aux causes du mal et non à ses symptômes ), ou à peine plus que le commun des mortels :

 » A l’Elysée et à Matignon, nous sommes habituellement à des années lumière de la santé publique « , confiait récemment un proche collaborateur de notre ministre de la santé.

Pire encore, dans une interview accordée à un magazine alternatif, celui-ci confiait que :

 » La seule chose qui nous vient à l’esprit en termes de Santé Publique, ce sont les contrats qui nous lient à l’Industrie Pharmaceutique et dont nous ne voulons/ pouvons PAS nous priver… »

CONSTAT DRAMATIQUE S’IL EN EST !

Alors quelle SOLUTION ?

La réponse se trouve dans la Médecine Causaliste, déjà citée..

Celle enseignée par tous les praticiens de santé naturopathes dignes de ce nom, si injustement absents du débat sanitaire qui a secoué notre pays ces derniers mois !

Il existe en effet un abîme conceptuel entre cette dernière s’intéressant à L’ORIGINE des maladies, et la médecine conventionnelle ( complémentaire de la 1ère ) se focalisant, elle, sur les SYMPTÔMES.

S’intéresser à l’origine ( = la cause ) des maladies plutôt qu’à ses symptômes, EST La Vraie Médecine.

Mais les deux approches thérapeutiques doivent travailler ENSEMBLE « main dans la main », sans quoi le professionnel de la santé échoue INÉVITABLEMENT dans sa mission de santé publique !

Or, la « médecine moderne » est borgne et n’accorde qu’un intérêt très limité à la médecine de terrain ! C’est aussi la seule qui a droit de cité en notre pays, patrie de Descartes..

La médecine moderne ( ou « symptomatique » ) n’a d’intérêt que dans L’URGENCE, mais a été conditionnée par les postulats pasteuriens, lesquels sont loin de détenir la vérité absolue, comme je l’explique plus en profondeur ( gratuitement ) ICI :

rapport anticovid19

Vous y apprendrez Les Vraies MESURES EFFICACES, afin de vous protéger des virus émergents sévissant actuellement, ainsi que dans les années à venir…

Merci de la lecture.

Laissez un commentaire